:emo3: Le système de notifications remplace les avertissements par email. Tout est réglable dans votre profil.
Vous pouvez charger facilement des images dans un message avec l'onglet "Fichiers joints" en dessous de la zone de message.
Cependant, nous vous encourageons à utiliser la Galerie Photos de façon à pouvoir retrouver vos photographies facilement.

Concours Bricolage au Jardin : Cliquez ici


Venez partager votre passion avec nous !

Associer les plantes dans le potager est-il bénéfique ?

Forum consacré au potager

Modérateur : Equipe nature

Répondre
Avatar du membre
jardinature
Site Admin
Site Admin
Messages : 5204
Enregistré le : ven. 18 févr. 2005, 11:47
Localisation : Hainaut - Belgique

Associer les plantes dans le potager est-il bénéfique ?

Message par jardinature » mar. 22 janv. 2019, 15:13

Certaines plantes ont le pouvoir de repousser certains nuisibles, d'où l'intérêt de leur faire une place au potager.
Mais attention à ne pas tout mélanger !

Beaucoup de jardiniers connaissent le pouvoir répulsif du parfum de certaines plantes aromatiques (lavande, thym, sauge...) pour nombre d'insectes ravageurs, alors qu'elles attirent les pollinisateurs. A contrario, la capucine attirerait les pucerons.

Si l'idée est séduisante, ces interrelations ont rarement été prouvées. L'un des seuls cas avérés est l'œillet d'Inde (Tagetes patula) : ses racines sécrètent un composé dit thiophène, qui éloigne les vers nématodes des racines des tomates, ainsi que les mouches blanches appelées aleurodes de la sève des tomates, du géranium ou du fuchsia.

A l'inverse, des combinaisons peuvent être désastreuses, certaines plantes attirant les parasites chez leurs voisines. C'est le cas de la moutarde pour le chou, du haricot pour l'ail, ou de la pomme de terre pour les courges.

Séparer les variétés semblables

Les nuisibles sont souvent spécifiques à une plante ou à une famille de plantes ; multiplier les espèces sur les parcelles évite l'attaque de tous les végétaux du jardin. Il est aussi sage de ne pas rapprocher des variétés vulnérables aux mêmes parasites, comme le chou-fleur et le chou rouge, ou la tomate, les pommes de terre et les aubergines.

Source : Science & Vie

Avatar du membre
peluche
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 1151
Enregistré le : mer. 28 mars 2012, 21:47
Localisation : Aubange - Belgique

Re: Associer les plantes dans le potager est-il bénéfique ?

Message par peluche » mar. 22 janv. 2019, 15:57

:hello:

C'est comme pour la rotation, j'ai un tout petit jardin, alors les plantes ne sont pas très éloignées les unes des autres, alors elle n'est pas toujours respectée.

Excepté les tagètes et les soucis qui se trouvent au potager, les autres sont des parterres séparés dispersés dans la pelouse..
Amicalement.

Peluche

Vive la vie au grand air.

Image

Avatar du membre
nouss
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 349
Enregistré le : mer. 09 janv. 2019, 15:39
Localisation : Alsace

Re: Associer les plantes dans le potager est-il bénéfique ?

Message par nouss » mar. 22 janv. 2019, 16:55

bonjour à vous

quant à moi, j'aimerai apporter mes expériences en ce qui concerne les carottes associées avec les poireaux
(soit disant que l'odeur du poireau éloigne la mouche de la carotte et vice versa )

chez moi, ça ne marche pas du tout , je n'ai jamais eu autant de vers du poireau et de la carotte

de plus , comme j'arrose les poireaux ( sécheresse extrême ) les carottes en profitent et vont bien moins en profondeur pour essayer de chercher l'humidité ..de plus , elles ont des excroissances tout le long de la tige

j'avais des carottes bien plus longues quand elles étaient bien à l'écart de tout ce qu'il fallait arroser

pour les tagètes , effectivement Image une plante que je dirais " miraculeuse " j'en mets absolument un peu partout , d'ailleurs, elle a le don d'éloigner les pucerons , l'oeillet d'inde est magnifique dans un potager, :heart:
son seul ennemi quand elle est petite , c'"est les baveux

bon jardinage à vous
le visible ouvre nos regards sur l’invisible

Image

Avatar du membre
PASCAL
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 4656
Enregistré le : mar. 05 mai 2009, 22:42
Localisation : NORD ISERE

Re: Associer les plantes dans le potager est-il bénéfique ?

Message par PASCAL » mer. 23 janv. 2019, 10:34

Bonjour

Ma petite expérience personnelle (je vais faire mon 15ème potager cette année) m'a permis de déduire certaines choses.

Premièrement, la nature du sol et le climat fond beaucoup. Chez nous, le sol est argileux, lourd en hiver et sec en été, le climat à 600 m d'altitude fait que nous avons de grandes amplitudes de températures (-10 / - 15 l'hiver et + 30 / + 35 l'été). Les gelées tardives au printemps ou précoces en automne sont à redouter.

Je ne fais pas spécialement très attention aux "bons" mariages entre les plantes. Je fait plus attention à la rotation, aux périodes de semis ou de plantations tenant compte de l'état de réchauffement de mon sol (quitte à décaler des quelques jours ou semaines la mise en terre) et je fait systématiquement plusieurs espèces de la même plante (28 sortes de tomates, 5 de poivrons, d'aubergines, de betteraves, de carottes, de radis, etc. de nombreuses variétés de salades chicorés, laitues, batavias, romaines), comme cela si une variété résiste moins bien une autre peu passer.

Je fais également la majorité de mes plants et une bonne partie de mes graines, car ils sont mieux adaptés aux particularités de mon territoire. Je met du fumier de cheval et du compost maison (branches broyées, tontes, déchets ménagers, cendres de bois, litières des poules et du lapin) à l'automne afin que le sol ne reste pas nu en hiver. Je bâche les parcelles au printemps afin de provoquer des "faux semis" et de réchauffer la terre. Je ne mets jamais aucun produit chimique (ni bouillie bordelaise, ni anti-limaces, ni autres).

Voila, voila, mon humble expérience. Bonne journée, Pascal.

Avatar du membre
nouss
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 349
Enregistré le : mer. 09 janv. 2019, 15:39
Localisation : Alsace

Re: Associer les plantes dans le potager est-il bénéfique ?

Message par nouss » mer. 23 janv. 2019, 11:14

Merci Pascal de ton retour d'expérience Image

il est vrai , qu'un d'un territoire à un autre, une terre différente , l'on obtient pas les mêmes résultats.. ni rendements,

idem, tout ce que je peux faire moi même , je le fais :wink:
ça prends du temps, mais tell'ment de plaisir à le faire et surtout savoir ce que l'on a , sera exempt de produits nocifs

mes terreaux , pareil, sont faits maison , terreau de feuilles pour mes semis ..et un peu de mélanges avec d'autres terreaux et du compost ( obtenus avec BRF et autres matières végétales avec toujours des orties pour aider à la décomposition ) pour mes repiquages

pour nourrir mes terreaux lors des repiquages, je fais préalablement sécher des galettes de fumier de vache , ( pendant la bonne saison ) puis je passe le tout à la broyeuse , et la mixture façon poudreuse obtenue, sera mélangée au terreau selon le besoin

et pour ma part, faire un potager, j'aime le faire instinctivement , là ! j'ai pu remarquer que j'avais bien plus de réussite qu'avant, en voulant copier sur celui là , ou l'autre

ma grand mère et mon père opéraient ainsi ..et avaient toujours de très beaux légumes et de gros rendements
quoique ! les températures caniculaires en été , jouent également sur des récoltes un peu plus maigres , je connaissais un temps , où les orages étaient légions
Image
le visible ouvre nos regards sur l’invisible

Image

Répondre

Retourner vers « Le potager »