:emo3: Le système de notifications remplace les avertissements par email. Tout est réglable dans votre profil.
Vous pouvez charger facilement des images dans un message avec l'onglet "Fichiers joints" en dessous de la zone de message.
Cependant, nous vous encourageons à utiliser la Galerie Photos de façon à pouvoir retrouver vos photographies facilement.

Concours Bricolage au Jardin : Cliquez ici


Venez partager votre passion avec nous !

Dossier 2 : Taille arbres fruitiers à pépins

Forum spécifique à propos des arbres, des arbustes, des conifères et des fruitiers (plantation, maladies, taille...)

Modérateur : Equipe nature

Répondre
Avatar du membre
lea
Site Admin
Site Admin
Messages : 17888
Enregistré le : lun. 14 mars 2005, 21:12
Localisation : Allier

Dossier 2 : Taille arbres fruitiers à pépins

Message par lea » mar. 30 oct. 2007, 21:51

2ème partie du Dossier sur les tailles des arbres fruitiers,

Les arbres fruitiers à pépins ( pommiers, poiriers, cognassiers)

Généralités :

Les organes à repérer sur les arbres à pépins sont : œil ou bourgeon à bois, brindille simple, brindille couronnée, gourmand, dard, bouton ou bourgeon à fleur, bourse. schémas explicatifs sur http://www.jardinature.net/forum/ftopic ... 0-asc.html

La taille de fructification se pratique généralement sur les arbres fruitiers palissés (palmette, cordon, fuseau), et également en taille plus douce sur le gobelet basse tige. Sur les arbres tige ou de plein vent, il s’agira plutôt d’une taille de formation au départ puis d’entretien.

La taille des arbres tiges
Les arbres de plein vent ou arbre tige : les 4 premières années, après la taille de plantation, il suffit d’être patient et d’attendre que les branches charpentières s’allongent (de 3 à 6 branches maximum) et régulièrement on coupera les petites branches qui poussent sur le tronc. Ensuite on pourra couper 1/3 de la pousse annuelle de chaque branche charpentière en hiver mais hors des périodes de gel.
Après cela il ne sera plus nécessaire de tailler, mais il faudra surveiller que le centre de l’arbre soit toujours aéré, qu’il n’y ait pas de branches tordues ou mortes,
En octobre, on coupe les branches mortes, c’est plus facile, les feuilles sont encore là, donc on peut mieux les repérer.
En Hiver, on coupe les branches mal placées, et on taille celles qui ont prit dimension trop importante hors de la couronne ou ramure de l’arbre.
En été, taille en vert : 1. pincement des extrémités des rameaux pour obliger la sève à alimenter les bourgeons qui évoluent alors vers la fructification 2. taille en vert proprement dite, suppression d’une partie plus ou moins grande des extrémités des rameaux.
Quand il sera trop vieux, il sera alors possible de lui faire une taille de rajeunissement.

Les arbres de forme dirigées ou palissées

La taille de fructification est quasiment indispensable tous les ans, car ce sont des arbres qui doivent prendre peu de place et donner un maximum de fruit. Cette taille de fructification aura pour but donner naissance à des coursonnes régulièrement pour la production à fruit. Elle n’est pas simple et se fait en trois étapes :

1. Taille d’entretien et mise à fruit des rameaux stériles :
Première étape : tailler les prolongements, dans le jargon pro, il s’agit du prolongement des branches charpentières, vertical pour les palmettes, horizontal pour les cordons. Raccourcir ce prolongement ou pousse de l’année à 20 ou 30 cm de son départ. Couper toujours au dessus d’un œil ou bourgeon tourné vers l’extérieur.
exemple de prolongement sur palmette

Image

Deuxième étape : repérer les gourmands, rameaux de l’année très vigoureux parfois d’1m de long, ils poussent verticalement et souvent au coude d’une branche charpentières. Les éliminer en les coupant à quelques millimètres de leur départ. Cela donnera naissance à de nouveaux rameaux qui pourront porter des fruits plus tard.

exemple de gourmand
Image

Troisième étape : repérez les rameaux stériles (il faudra trois ans pour la mise à fruit, taille trigemme)
1ère année en hiver : couper le rameau à bois au dessus du troisième œil à bois
Image
2ème année : couper sur le rameau issu au dessus du 1er œil ou bourgeon bien visible
Image
3ème année : couper le rameau initial au dessus du bouton à fleur qui fera des fruits dans l’été
Image
4ème année : couper sur le rameau initial au dessus du bouton à fleur le + proche de la base du rameau ; l'année d'aprés, on obtiendra une bourse sur la coursonne qui fructifiera pendant 5 ans sans taille. Ensuite, elle deviendra improductive donc on l’éliminera en hiver.
ImageImage

2. Mise à fruit des coursonnes formées.

quelques principes :
- sur une couronne c’est toujours l’œil le + élevé qui tire la sève et donne naissance au rameau vigoureux
- une coursonne développée à l’extérieur sera toujours plus productive qu’une coursonne développée vers l’intérieur.
- pour une bonne mise à fruit d’une coursonne il faudra éliminer tout ce qui lui « pique la sève » (brindille).
- brindille couronnée = une brindille terminée par un bouton à fleur
- NE JAMAIS TAILLER : une coursonne qui se termine par un bouton à fleur, une brindille couronnée ou un dard. (Promesse d’une future récolte)

Taille de la coursonne :
-lorsqu’une coursonne porte un bouton à fleur ou une brindille couronnée ailleurs qu’à son extrémité, on coupe 5 à 6 mn au dessus de ce bouton ou de cette brindille ; on coupera aussi tout ce qui démarre de la coursonne en dessous du bouton à fleur.

- Quand la coursonne a deux boutons à fleurs ou 2 brindilles couronnées, on coupe toujours au dessus du bouton ou de la brindille couronnée la + proche de la branche charpentière, et on élimine tout ce qui peut prendre de la sève (rameaux en dessous de ce bouton à fleur).

- Si une coursonne comprend un bouton à fleur et une brindille couronnée, privilégier le bouton à fleur.

- Sur les autres rameaux, les yeux peuvent se développer facilement ; les premiers en dards, les seconds en boutons à fleurs, il faudra toujours si on taille, laisser un tire- sève au dessus de l’œil que l’on veut se voir développer (ce tire-sève peut être un bouton à fleur, un dard, un rameau, une brindille).

Conclusion

C'est déjà une bonne base de départ, même si les pro trouveront que c'est incomplet.

si c’est trop compliqué, en résumé, on ne touche pas aux boutons à fleurs, aux dards, on taillera les brindilles et les rameaux à bois.

personnellement :
j'ai 5 pommiers arbres tiges (de plein vent) en 3ème année de plantation, 1 pommier arbre de plein vent de + 15 ans (taille d'entretien et nettoyage), 7 pommiers en gobelets basse tige de + de 20 ans (taille d'entretien et taille de fructification et d'ailleurs certains ont besoin d'un coup de jeune...) + 4 poiriers arbres tiges de plein vent en 6ème année de plantation (2 ont eu besoin de taille de formation).

Le dossier est libre pour tout complément d'info et surtout faire part de vos expériences ; car je vous rassure, je me balade encore au milieu des pommiers en forme de gobelets avec les fiches à la main et le sécateur de l'autre pour ne pas me tromper, car à force de voir des bourgeons ou oeils dans tous les sens..............on voit plus trés clair :wh: .

Un truc :
Pour bien différencier les bourgeons ou oeil à bois d'un bourgeon ou oeil à fleur, j'attend février, car les bourgeons commencent à gonfler donc c'est plus facile.


Source : mes fiches perso, doc de revues, verger gourmand de Coffe, taille de Sélection reader's digest, Guide Clause, Delbard....


A+
Modifié en dernier par lea le mer. 29 oct. 2008, 11:53, modifié 1 fois.
Léa

Avatar du membre
nonofly49
Arrivant(e)
Arrivant(e)
Messages : 3
Enregistré le : mer. 29 oct. 2008, 07:44
Localisation : Saumur

arbres palmette

Message par nonofly49 » mer. 29 oct. 2008, 11:48

Bonjour,
j'ai des pommiers en palmette cependant j'éprouve quelques difficultés à les tailler. Vous dite de tailler les prolongements au 1/3 de la pousse de l'année mais j'ai peur qu'après cette taille il parte dans tous les sens et non dans l'axe vertical?
De plus est-il possible d'avoir un zoom sur les images (merci)
je vous remercie.
question sur :2 ème partie du Dossier sur les tailles des arbres fruitiers,

Avatar du membre
lea
Site Admin
Site Admin
Messages : 17888
Enregistré le : lun. 14 mars 2005, 21:12
Localisation : Allier

Message par lea » mer. 29 oct. 2008, 11:59

Les photos ont été mises en format plus grand.

Le but de tailler les prolongements est de provoquer la formation de branches secondaires qui porteront plus tard des bourgeons à fleurs puis à fruits.

Les branches charpentières d'un arbres fruitier conduit en palmette ne sont pas destinées à avoir une longueur trés grande ; tout dépend de la taille finale que vous voulez, tout dépend jusqu'à quelle hauteur vous avez mis les fils de support........le treillage......!

D'autres avis !

Merci de vous présenter dans la rubrique : http://www.jardinature.net/forum/forum3.html


=;
Léa

Avatar du membre
mimi38
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 1802
Enregistré le : jeu. 20 mars 2008, 09:55
Localisation : beauvoir de marc 38

Message par mimi38 » mer. 29 oct. 2008, 12:05

merci léa pour ce dossier :yawinkle:
Irmine ImageImageImage
Image

Répondre

Retourner vers « Arbres, arbustes, conifères et fruitiers »



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités