>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Boutique plantes

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo

Abonnez-vous au journal d'information

 

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters

> Agenda > Calendrier du jardin > Les oiseaux > Ma planète > Jeux & Divertissements > Poèmes nature
> A visiter > Jardiner avec la lune > Actualité > Fonds d'écran > Concours du moment > Autres poèmes
> Expositions > Vos jardins > Marche & Rando > Web TV > Concours précédents > Bibliothèque
> Parcs & Jardins > Trucs & Astuces > Rusticité > Noël > Achats livres et CD
> Vacances nature > Printemps > Automne > Noël en Europe > Nouvel An

 

Articles et Dossiers Jardinature

 

 

Arbustes de haie, haie champêtre, haie défensive, haie fleurie

 

 

 

 

Le classique et incontournable Troène


Les troènes sont les arbustes les plus souvent employés pour réaliser en un temps record des haies entre 1 et 4 m de hauteur.
Le troène commun (Ligustrum vulgare), est capable d’atteindre 4 à 6 m de haut et est semi-persistant.
C'est un arbuste de haie décorative, aux feuilles parfois panachées, qui est rustique.
Il est très facile à entretenir et plus écologique que les haies de conifères.
La floraison parfumée attire les insectes butineurs tandis que les oiseaux aiment y nicher et se délecter des fruits.
Les troènes tolèrent tous types de sols bien drainés, même secs, calcaires voire très calcaires pour ovalifolium, le plein soleil comme la mi-ombre.
Aussi, les troènes sont assez résistants aux parasites et maladies, mais peuvent être touchés par les larves d’otiorhynques et les chenilles.
La vitesse de pousse moyenne est de 30 à plus de 40 cm par an à partir de la seconde année de plantation.
A la plantation, respectez une distance de 70 à 80 cm.
La taille doit être régulière de 2 à 3 fois par an si nécessaire.

 

 

Une haie défensive colorée et très résistante avec le Berbéris

 

Les Berbéris sont des arbustes caducs ou persistants, de forme et dimension variées et qui supportent bien la taille.
Les variétés caduques présentent souvent un feuillage richement coloré tandis que les variétés persistantes offrent une floraison spectaculaire suivie de fruits décoratifs.
Très épineux, les berbéris peuvent aussi bien servir à constituer des haies défensives qu’à accompagner un massif de fleurs.
Rustique, ils poussent dans tout sol, au soleil ou à mi-ombre et ne demandent aucun soin.
Respectez une distance de 50 cm à la plantation.

 

 

 

Une belle haie colorée avec le Photinia

 

Le Photinia x fraseri est un hybride devenu en quelques décennies un arbuste de haie à succès planétaire en raison de la persistance de son feuillage combiné à la couleur rouge vif ou bronze de ses jeunes pousses et de sa facilité de culture.
L’arbre tolère très bien la taille qui induit une nouvelle coloration de la haie et peut aussi s’associer à d’autres plantes de haies persistantes et caduque comme des forsythias, cognassiers du Japon, saules crevette...
Le Photinia x fraseri apprécie tout sol léger, bien drainé, de préférence humifère, acide, neutre ou légèrement calcaire.
Il se plaira au soleil ou à l’ombre légère. La floraison parfumée attire les insectes butineurs.
L'inconvénient est qu'il redoute avant tout l’argile compacte et les terres trop calcaires.
Le manque de soleil ternit les jeunes pousses. Il faudra également éviter les emplacements exposés aux vents froids et secs pour cet hybride moyennement rustique, tolérant jusqu’à -18°C.
La vitesse de pousse est en moyenne de 50 cm à plus de 60 cm par an à partir de la seconde année de plantation.
Espacez les plants de 80 à 100 cm pour constituer une haie rapidement.
La taille s’effectue au moins deux fois par an pour des sujets plantés en haie : en juillet, après la floraison, et en août-septembre ou après la pousse d’automne.

 

 

Le Forsythia pour une haie fleurie à la fin de l'hiver


Le Mimosa de Paris ou Forsythia est un arbuste familier de nos jardins qui se repère à sa floraison jaune vif parmi les premières du printemps.
Il s’utilise aussi bien en haie qu’en massif accompagné de jonquilles et de cognassier du Japon ou encore en isolé.
Pour réaliser une haie moyenne à haute, plantez des cultivars à port dressé comme Lynwood ou intermedia Spectabilis.
Il est conseillé de les mêler à d’autres types d’arbustes de façon à prolonger l’intérêt de la haie tout au long de l’année avec 1/3 d’arbustes caducs (Chaenomeles, Seringat, Deutzia, Althea, Arbre à perruque, etc.) pour 2/3 de persistants (Pittosporum, Elaeagnus ebbingei, Photinia, Abelia, Ligustrum...).
Cet arbuste extrêmement florifère et très rustique s’adapte à tous les sols et tolère le soleil comme la mi-ombre.
Il a cependant besoin d’une taille un peu précise afin de renouveler les tiges florifères, aussi une conduite en haie stricte lui convient moins bien qu’en haie libre.
La vitesse de pousse moyenne est de 30 à plus de 40 cm par an à partir de la seconde année de plantation.
Les boutons se forment sur les pousses de l’année précédente aussi il est conseillé de tailler juste après la floraison les rameaux ayant fleuri pour favoriser le percement de nouvelles tiges vigoureuses.
Rabattez 1/3 des tiges les plus âgées par roulement sur 3 ans.

 

 

L'originalité avec l'Elaeagnus

 

L’Elaeagnus ebbingei, aussi appelé Chalef, est un arbuste touffu, au feuillage dense, souvent utilisé en haie car il protège parfaitement du vent et des regards indiscrets.
Sa croissance est très rapide, de l’ordre de 50 cm par an, parfois un peu plus.
De plus, il supporte sans problème les tailles répétées, et l’on peut ainsi le tailler deux fois par an : en juin et en janvier, bien que l’on puisse aussi lui laisser son port libre, naturel.
Les feuilles sont entières et de forme elliptique. Chez l’espèce-type, leur couleur se situe entre le vert foncé et le gris argenté, mais il existe des variétés au feuillage panaché, très lumineux (par exemple ‘Limelight’ ou ‘Eleador’).
En automne, il produit des fleurs en clochettes blanc crème, très discrètes, mais qui ont l’avantage d’être parfumées et mellifères, attirant les abeilles.
Elles sont suivies par des fruits comestibles et appréciés des oiseaux.
A maturité, il atteint jusqu’à trois mètres de haut.
Plantez-le au soleil ou à mi-ombre. Lorsque vous l’installez au jardin, respectez au moins 80 cm de distance entre deux plants.
Facile à vivre, il supporte le froid (jusqu’à – 20 °C), les embruns, la sécheresse, les sols pauvres...
C’est un vrai arbuste tout terrain !

 

 

Une haie défensive avec le Pyracantha

 

Aussi appelé « Buisson ardent », le Pyracantha est l’arbuste idéal pour une haie défensive, car il porte des épines acérées.
Ainsi il constitue rapidement une barrière infranchissable.
Il fleurit abondamment au printemps, en mai-juin, et porte alors d’innombrables petites fleurs blanches, rassemblées en bouquets, parfumées et mellifères.
Elles sont suivies en automne par une fructification très décorative.
L’arbuste se couvre alors de baies aux teintes chaudes et vives : rouges, oranges ou jaunes suivant la variété.
Elles sont très appréciées par les oiseaux !
Le Pyracantha mesure entre 1 et 4 m selon les variétés. La croissance est assez rapide, environ 40 à 50 cm en une année pour les plus grandes variétés.
Plantez-le en situation ensoleillée ou mi-ombragée. Peu exigeant et très facile à cultiver, il s’adapte à tout type de sol, même médiocre.
De plus, il résiste au froid, au vent, à la sécheresse, à la pollution atmosphérique...
Bien qu’il soit principalement utilisé en haie, on peut aussi palisser ses branches, par exemple contre un mur.

 

 

Le Chèvrefeuille arbustif

 

Cet arbuste facile de culture est intéressant pour ses petites feuilles persistantes luisantes parfois dorées ou panachées, en haie ou comme couvre-sol.
Supportant très bien les tailles répétées, les variétés persistantes se façonnent en haies basses et en arbustes topiaires.
La floraison des chèvrefeuilles arbustifs est souvent discrète voire insignifiante chez les persistants comparée à celle des chèvrefeuilles grimpants qui présentent de grandes fleurs très odorantes.
Arbuste très facile de culture et de croissance rapide, le Chèvrefeuille arbustif sert à structurer un jardin à peu de frais.

 

 

 

L'If pour belle haie de caractère

 

Si vous cherchez à vous démarquer des haies banales de cyprès et de thuyas, l’if (Taxus baccata en latin) est un candidat de choix !
Un peu lent de croissance, il est vraiment spectaculaire en haie taillée et il revient à la mode dans nos jardins.
Par rapport aux Cupressocyapris leylandii ou aux Thuja plicata, l’if supporte des tailles très sévères jusqu’au vieux bois, s’adapte à tous les sols et toutes les situations.
De plus, il peut servir d’abri pour les oiseaux lors de la nidification et de garde-manger d’appoint lors de l’apparition des graines entourées de l’arille (la partie charnue rouge).
Les oiseaux ne sachant pas digérer la graine, ils permettent une dissémination de celles-ci sans atteinte pour leur santé.

 

 

 

Le Houx conduit en haie

 

Ces arbres ou arbustes persistants à feuilles coriaces parfois très épineuses sont de nature très robuste.
Il existe de nombreux cultivars à feuillages et fruits variés mais attention aux espèces dioïques mâles qui ne portent pas de fruits comme chez le houx commun (Ilex aquifolium).
Le houx peut constituer une haie défensive taillée ou libre, un sujet taillé en nuage comme avec Ilex crenata ou un magnifique sujet isolé.
Le houx japonais (Ilex crenata) est un sujet parfait pour former une haie basse à moyenne, en compagnie de Laurier-tin, de Cotoneaster ou encore d’oranger du Mexique.

 

 

 

>>> La tendance à la haie champêtre
Les haies qui peuplaient nos campagnes jadis ont toutes pratiquement disparu.
Pour le plus grand malheur de la faune qui y trouvait refuge et nourriture.
Une haie champêtre se compose en majorité d’essences locales qui peuvent varier selon les régions.
Dans le sud de la France, on y trouve principalement l’arbousier, le chêne vert, le laurier-sauce ou le nerprun, dans les régions montagnardes, vous pouvez rencontrer l’Amelanchier ovalis, le Rosier des Alpes ou le Houx et dans les régions de bord de mer, vous aurez par exemple, l’Argousier ou le Tamaris.
Ces essences, adaptées au terroir et aux conditions climatiques régionales sont solides, rarement malades et permettent de constituer des haies durables !

 

 

>>> Une haie diversifiée pour plus de fun !

Et pourquoi pas marier la haie champêtre, la haie défensive et la haie fleurie ?

Choisissez des variétés neutres, colorées, persistantes, semi-persistantes ou encore caduques.

Les espèces citées plus haut peuvent parfaitement être mélangées pour une haie plus que diversifiée !

 


 

Inscrivez-vous à la lettre Jardinature afin de recevoir dans votre boîte mail

les dernières infos, articles et dossiers

Inscrivez-vous ici

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

 
English español Italiano deutsch Português

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



Du bio, de la ferme à chez vous !


 

 

 

Liens divers

 

chat 160x600

 

 

 

 

 


 

 

© 2000-2022 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact