>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

www.vivara.fr/nichoirs

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Journées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

Articles et Dossiers Jardinature

 

 

Les bienfaits du curcuma, l’épice de longue vie

 

 

Curcuma, l'épice de longue vie

 

 

Curcuma = épice = pas forcément bon pour la santé. Détrompez-vous ! On ne présente plus le curcuma qui est, certes, une épice mais une épice aux multiples vertus préventives comme curatives. Il est excellent pour la digestion et a aussi la capacité de diminuer les inflammations.

 

Le curcuma fait l'objet de nombreuses études phytothérapeutiques et en particulier la curcumine, l’un de ses composants principaux.
Par ses propriétés antioxydantes, la curcumine permet de prévenir le vieillissement cellulaire.
D’autre part, de récentes études montrent qu’un traitement à base de curcumine conduirait à une amélioration des symptômes en cas de polyarthrite inflammatoire et à une diminution des inflammations postopératoires. Elle aurait également un effet positif contre certains cancers et notamment le cancer de la peau.

 

Le curcuma est donc plein de ressources, et l’une d’elles, moins connue, contribue à lutter contre le diabète en faisant baisser la glycémie.
Il est consommé frais en Asie du Sud-Est ou séché et pulvérisé en Inde. Il contient des fibres et aussi beaucoup de vitamines : C, E, K, B1, B2, B3, B6 et B9, mais pas de vitamine B12.
Très riche en sels minéraux, en manganèse et en fer, il constitue également un très bon apport en potassium, calcium, magnésium, cuivre et zinc.
Le curcuma favorise le processus digestif, régule la flore intestinale, atténue les risques de gastrites et d’ulcères, protège le foie, améliore la digestion des corps gras et des sucres et augmente la sécrétion de bile.
Il est dès lors particulièrement recommandé en cas de difficultés digestives, de colite, de coliques, de prise d’antibiotiques irritants, de brûlures d’estomac, de gaz et de ballonnements.
Et il aide aussi à faire baisser le mauvais cholestérol.

 

Le curcuma serait également efficace pour combattre les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, notamment d’origine auto-immune : le syndrome du côlon irritable, mais aussi la proctite ulcéreuse, la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

 

Ce que l'on sait peut-être moins, c'est que le curcuma initie le cycle menstruel régulier et réduit les crampes menstruelles.
Règles douloureuses : toutes les femmes devraient prendre du curcuma car il apaise les douleurs !

Cependant, parsemer ses plats de curcuma n'est pas la bonne solution pour profiter de ses bienfaits ! Il faut premièrement une haute concentration en curcumine et l'associer au poivre noir (pipérine) pour une bonne assimilation.
Mais attention ! La pipérine n’offre pas une biodisponibilité optimale, et surtout, elle augmente l’absorption d’autres molécules par notre intestin : celles des métaux lourds, mais aussi et surtout celles des médicaments, dont elle fausse les dosages.
Soyez donc prudent avec le duo curcumine + poivre si vous êtes sous traitement médicamenteux !

 

Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un naturopathe.

 

Vous trouverez sur le marché des compléments alimentaires spécifiques avec la garantie d'une bonne absorption du curcuma.
Plus le curcuma possède de curcumine et plus grandes seront ses vertus.
Toutefois, la richesse en curcumine dépend de la qualité de la racine de base.
Une racine de bonne qualité contient entre 50 et 60 % de curcumine tandis que dans une très bonne racine, vous trouverez entre 60 et 95 % de curcumine.
Mais attention, beaucoup d’extraits de curcuma vendus dans le commerce ont un très faible taux de curcumine et ne possèdent donc pratiquement aucunes propriétés médicinales.

 

 

Comment consommer le curcuma ?

 

Pour que les vertus du curcuma soient réellement efficaces, il faut consommer 1000 mg de curcumine par jour en dehors des repas.
Attention que consommer du curcuma durant les repas diminue ses propriétés, alors consommez-en hors repas.
Dans le commerce, vous trouverez du curcuma en poudre ou des racines de curcuma. Cette dernière est beaucoup plus efficace car c’est un produit frais.
Si vous optez pour une racine de curcuma, retirez la peau de préférence car elle est parfois un peu dure. Dans tous les cas, que ce soit en poudre ou en racine, vous pouvez déguster le curcuma en soupe, en sauce, en jus, en salade, avec des légumes et même en thé.
La particularité du curcuma est qu’il peut être consommé râpé, cuit, cru... Les recettes à base de curcuma sont relativement nombreuses.

 

 

Le curcuma a-t-il des effets secondaires ?

 

L’avantage du curcuma est qu’il possède un nombre incroyable de vertus et pratiquement aucun effet secondaire.
En effet, contrairement à de nombreux médicaments anti-inflammatoires, vous ne serez pas sujet à des hémorragies internes ou des ulcères, bien au contraire.
La seule précaution à prendre est de ne pas en consommer de très fortes doses car vous pourriez boucher vos voies biliaires. Mis à part cela, vous pouvez tout à fait en consommer tous les jours.

Voici la composition du rhizome de curcuma :
- des huiles essentielles
- des curcuminoïdes (principalement la curcumine)
- de l’amidon
- des vitamines
- des fibres.

 

 

Recette

Lotte pochée au gingembre et curcuma

 

Pour 6 personnes : 
- 1,5 kg de lotte, parée par les soins de votre poissonnier
- 1 kg de tomates
- 2 oignons
- 1/2 litre de lait entier
- 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
- 1/2 bouquet de coriandre fraîche
- 1 verre à liqueur de pastis
- 30 g de curcuma en poudre (dilué dans 2 cuillères à soupe d’eau pour obtenir une pâte épaisse)
- 80 g de gingembre frais râpé
- Sel
- Poivre noir du moulin.

 

Préparation

Au moment de l’achat, demandez à votre poissonnier de détailler les filets de lotte (sans peau et sans arêtes) en gros cubes d’environ 3 à 4 cm de côté. 
Eplucher puis émincer les oignons.
Nettoyer les tomates, les peler puis détailler leur chair en petits dés. Réserver.
Laver puis ciseler finement la coriandre. Réserver.
Faire ensuite chauffer à feu vif l’huile d’olive dans une grande poêle antiadhésive et y faire blondir les oignons, en remuant constamment.
Dès que les oignons ont fondu, ajouter la pâte de curcuma, le gingembre râpé et 1 verre d’eau. Bien mélanger.
Dès que le mélange est homogène, y ajouter les petits dés de tomates, mélanger à nouveau puis laisser mijoter à feu doux pendant environ 15 mn ; en remuant régulièrement.
Ajouter ensuite à la préparation le lait, mélanger puis incorporer les morceaux de lotte.
Toujours à feu très doux, laisser cuire la lotte dans la sauce pendant 15 mn supplémentaires ; en remuant la sauce et en retournant occasionnellement les morceaux de poisson.

 

Présentation du plat
En fin de cuisson, ajouter le petit verre de pastis à la poêle, la coriandre ciselée ; saler et poivrer pour ajuster l’assaisonnement et bien mélanger.
Disposer la préparation dans un grand plat de service préchauffé, et accompagner de riz basmati, cuit à la vapeur. Servir bien chaud. 

 

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 

 


 

 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2018 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact