:emo3: Le système de notifications remplace les avertissements par email. Tout est réglable dans votre profil.
Vous pouvez charger facilement des images dans un message avec l'onglet "Fichiers joints" en dessous de la zone de message.
Cependant, nous vous encourageons à utiliser la Galerie Photos de façon à pouvoir retrouver vos photographies facilement.

Concours Bricolage au Jardin : Cliquez ici


Venez partager votre passion avec nous !

bouturage, c'est trop tard ?

Forum spécifique à propos des arbres, des arbustes, des conifères et des fruitiers (plantation, maladies, taille...)

Modérateur : Equipe nature

Répondre
Avatar du membre
pedro
Débutant(e)
Débutant(e)
Messages : 28
Enregistré le : lun. 01 janv. 2018, 08:50
Localisation : campagne toulousaine

bouturage, c'est trop tard ?

Message par pedro » lun. 14 janv. 2019, 11:29

Hola todos :rolleyes:

j'ai oublié de bouturer en septembre ](*,) j'ai plus aucune chance en le faisant maintenant ?

Avatar du membre
PASCAL
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 4732
Enregistré le : mar. 05 mai 2009, 22:42
Localisation : NORD ISERE

Re: bouturage, c'est trop tard ?

Message par PASCAL » lun. 14 janv. 2019, 11:50

Bonjour

Tout dépend quelles plantes vous voulez bouturer...

Il y a des arbustes qui se bouturent très bien en "bois sec" l'hiver quand il ne gèle pas.

Bonne journée, Pascal.

Avatar du membre
pedro
Débutant(e)
Débutant(e)
Messages : 28
Enregistré le : lun. 01 janv. 2018, 08:50
Localisation : campagne toulousaine

Re: bouturage, c'est trop tard ?

Message par pedro » mar. 15 janv. 2019, 11:55

j'ai oublié de bouturer l'erable pyramidal et if buissonnant
ca peut l'faire ?

Sinon j'ai fait la konnerie de planter un cédre du liban prét d'un mur qu'il va me defoncer bien sur
il fait 6m de haut et 20-25 cm de diam en bas du tronc
un pelliste peut me le deplacer (avec difficulté et pognon) mais vous donnez qu'elle chance de reussite ?

Merci :rolleyes:

nb: j'ai de petits micocoulier a donner

Avatar du membre
nouss
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 349
Enregistré le : mer. 09 janv. 2019, 15:39
Localisation : Alsace

Re: bouturage, c'est trop tard ?

Message par nouss » mer. 16 janv. 2019, 17:35

pedro a écrit :
mar. 15 janv. 2019, 11:55
j'ai oublié de bouturer l'erable pyramidal et if buissonnant
ca peut l'faire ?
bonjour Pedro

j'ai ma p'tite idée, :idea: mais je peux tout à fait me tromper, pas assez connaisseuse dans ce domaine :-k
par contre, la logique voudrait ..que tout les bois démunis de sève en hiver ..ne reprennent pas


donc , en déduisant, l'if ..oui ; possible de le bouturer, mais pas l'érable :wink:
pedro a écrit :
mar. 15 janv. 2019, 11:55
Sinon j'ai fait la konnerie de planter un cédre du liban prét d'un mur qu'il va me defoncer bien sur
il fait 6m de haut et 20-25 cm de diam en bas du tronc
un pelliste peut me le deplacer (avec difficulté et pognon) mais vous donnez qu'elle chance de reussite ?

Merci :rolleyes:
je te donnerai raison, vi vi, tu as fait une konnerie :wink: :lol:
à moins d'avoir un parc , un domaine assez grandiose, un cèdre devient très vite envahissant

d'ailleurs, on avait fait la même konnerie ..tout au début, histoire d'avoir de l'ombre, de jolies arbres , et hop ! sans trop réfléchir ..on en avait mis deux ..c'est sur ! qu'au début, c'est beau et harmonieux, mais ensuite, ça pousse à une vitesse d'enfer ..et ça t'étouffe le reste

ils ont finalement été coupés ( ils étaient énormes, mais en étêtant petit à petit , aucun dégâts n'étaient à déplorer )

et à la place ..on y a planté des arbres fruitier :wink:

la chance de réussite ? ..hum ! faudrait que ton pelliste prenne déjà toute la motte et le système racinaire qui l'entoure :wink:
Modifié en dernier par nouss le jeu. 17 janv. 2019, 11:02, modifié 1 fois.
le visible ouvre nos regards sur l’invisible

Image

Avatar du membre
pedro
Débutant(e)
Débutant(e)
Messages : 28
Enregistré le : lun. 01 janv. 2018, 08:50
Localisation : campagne toulousaine

Re: bouturage, c'est trop tard ?

Message par pedro » jeu. 17 janv. 2019, 09:58

Merci l'alzacienne je tente l'if alors et de suite
je ferais l'erable (sans y croire)

Avatar du membre
nouss
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 349
Enregistré le : mer. 09 janv. 2019, 15:39
Localisation : Alsace

Re: bouturage, c'est trop tard ?

Message par nouss » jeu. 17 janv. 2019, 11:01

pedro a écrit :
jeu. 17 janv. 2019, 09:58
Merci l'alzacienne je tente l'if alors et de suite
je ferais l'erable (sans y croire)
mais de rien pedro

mais tu sais, ma logique ne tient pas toujours la route :mrgreen: :lol:

je pense qu'il y a tout de fois des exceptions avec certains végétaux , qui ne rentrent pas tout à fait en dormance pendant l'hiver

en tout cas ...si jamais tu réussis avec l'érable , je resterai attentive à une éventuelle réponse :wink:

c'est nos propres essais ou expériences qui sont nos meilleurs apprentissages et connaissances :wink:
le visible ouvre nos regards sur l’invisible

Image

Avatar du membre
PASCAL
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 4732
Enregistré le : mar. 05 mai 2009, 22:42
Localisation : NORD ISERE

Re: bouturage, c'est trop tard ?

Message par PASCAL » jeu. 17 janv. 2019, 13:34

Bonjour

Pour l'érable :

Idéalement, choisissez des rameaux de l’année, dont la base commence à s’aoûter et qui sont bien sains et bien souples;
Coupez l’extrémité des rameaux de 10 à 15 cm dotés de 3 yeux avec un sécateur désinfecté à l’alcool et bien aiguisé;
Retirez les feuilles de la base;
Soignez la coupe de la base et veillez à ce qu’elle soit nette juste sous un œil. De cette manière, les racines naîtront plus facilement;
Mettez vos boutures d’Érable dans un verre ou un vase rempli d’eau afin d’éviter qu’elle ne se déshydrate pendant que vous préparez les godets.

Le bouturage de l’Érable proprement dit :

Mettez au fond d’un godet des billes d’argile ou des cailloux pour le drainage;
Ajoutez un mélange de tourbe et de sable à parts égales;
Réalisez un trou au milieu du substrat avec votre crayon;
Trempez 2 cm de votre tronçon d’Érable dans l’hormone de bouturage, puis plantez-le dans le trou jusqu’à hauteur du premier œil;
Tassez bien autour et arrosez légèrement à l’aide du pulvérisateur;
Réalisez un bouturage à l’étouffée en recouvrant le godet avec un sachet plastique retenu avec un élastique ou avec une bouteille en plastique qui couvrira le godet;
Retirez le plastique tous les deux jours pendant 10 minutes afin de laisser la plante respirer;
Puis, au bout de deux semaines, enlevez-la définitivement pour que vos boutures d’Érable poussent à l’air libre.

Voila pour l'if, je te fait passer ça par un autre post.

Bonnes lectures, Pascal.

Avatar du membre
PASCAL
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 4732
Enregistré le : mar. 05 mai 2009, 22:42
Localisation : NORD ISERE

Re: bouturage, c'est trop tard ?

Message par PASCAL » jeu. 17 janv. 2019, 13:38

Re-bonjour

Et voilà pour l'If.

La fin de l’été et le début de l’automne sont des périodes favorables pour bouturer un grand nombre de conifères. La technique est simple et les chances de reprise sont maximales. Profitez-en pour multiplier vos conifères préférés et réaliser une haie ou un massif à peu de frais.
Quels conifères bouturer ?

Si certains conifères de grand développement comme les pins, les sapins ou les cèdres sont reproduits surtout par semis, le bouturage est la méthode de multiplication la plus courante et la plus facile pour d’autres comme les ifs (Taxus), les cyprès (Cupressus) et les faux cyprès (Chamaecyparis), les thuyas, les cryptomerias et les juniperus.

Les plants obtenus seront identiques au pied mère dont ils possèderont toutes les caractéristiques et contrairement à ce que l’on pourrait croire ils seront bien vigoureux et donneront de très beaux sujets en quelques années.

Préparer un substrat léger adapté au bouturage

Les sols sableux et perméables se prêtent parfaitement à la réalisation des boutures de conifères, et dans ce cas un coin du potager peut être aménagé en pépinière.

Si la terre de votre jardin ne convient pas, préparez un substrat composé de 2/3 de tourbe et 1/3 de sable de rivière ou de matériau drainant comme la perlite ou la vermiculite ou encore un mélange comportant à parts égales de la terre végétale, du terreau et du sable de rivière. Ce support de culture très perméable évitera aux boutures de pourrir.

Vous pouvez aussi utiliser un terreau spécial semis et boutures vendu dans le commerce.
Prélever les boutures de conifères

D’août à octobre, prélevez des boutures ligneuses d’un an de 12 à 15 cm de long aux extrémités des rameaux latéraux. Elles doivent être saines (sans marques brunes) et vigoureuses.

Pour que l’enracinement soit meilleur, faites des boutures à talon : la bouture doit comporter un petit fragment de bois de la tige qui la portait. Ce morceau de vieux bois est particulièrement propice à l’émission de racines. Tirez très doucement à la main afin de détacher la bouture avec un talon de 1 à 2 cm.

Pour réaliser une bouture classique, coupez en biseau des tronçons de tiges à l’aide d’un sécateur ou d’un couteau bien affûté puis taillez le bout inférieur en biseau. Otez les feuilles ou les aiguilles sur les deux tiers de la hauteur. Taillez éventuellement le bouquet de feuilles terminales pour lui donner une forme de pointe.

Planter les boutures de conifères

Trempez la base des boutures dans de la poudre d’hormone de bouturage (ou utilisez de l'eau de saule) en tapotant l’extrémité des tiges pour enlever le surplus, un excès pourvant compromettre l’enracinement.

Piquez les boutures dans des pots en les enfonçant aux deux tiers. Le feuillage doit se trouver à environ 1 cm du substrat. Tassez délicatement au pied des boutures afin que le substrat adhère bien au bois. Vous pouvez évidemment en planter plusieurs dans un même pot à condition de les espacer suffisamment.

Placez à l’abri du soleil ardent. Arrosez modérément mais régulièrement et maintenez une atmosphère humide. Pour que les boutures ne se dessèchent pas, placez une cloche ou un film plastique tenu par des arceaux en fil de fer ou des bâtons. Il faut éviter que le film ne soit en contact avec les feuilles. Aérez de temps en temps. Après quelques semaines laissez les boutures à l’air libre.

Abritez-les durant l’hiver à l’intérieur ou sous châssis protégé du gel et patientez car l’enracinement demande du temps : de trois à six mois en moyenne selon les espèces, mais jusqu'à dix mois pour l'if par exemple. Ne touchez pas aux boutures pour vérifier leur enracinement mais éliminez celles qui deviennent brunes, elles ne donneront rien.

Rempoter puis installer

En mai ou en juin de l’année suivante, rempotez les boutures dans des pots individuels remplis d’un mélange de terreau et de sable en prenant garde à ne pas abîmer le chevelu racinaire encore fragile.

En principe, la mise en place définitive est possible dès l’automne mais sachez qu’une année supplémentaire de culture permet aux jeunes plants de forcir et de s’endurcir et donc de moins souffrir des aléas climatiques ou des maladies.

Pour ma part, je ne mets jamais d'hormones de bouturage car pour moi ce n'est pas naturel... Tu peux faire une "hormone" maison en laissant tremper des branches de saules dans de l'eau quelques jours et ensuite tu trempes tes boutures dedans pendant un moment.

Bonnes lectures et bon jardinage, Pascal.

Avatar du membre
PASCAL
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 4732
Enregistré le : mar. 05 mai 2009, 22:42
Localisation : NORD ISERE

Re: bouturage, c'est trop tard ?

Message par PASCAL » jeu. 17 janv. 2019, 14:27

Re-re-bonjour

J'ai oublié de préciser que pour l'érable la période de l'année la plus favorable est mai - juin !

Quand à l'if, c'est plutôt septembre - octobre...

Bonne journée, Pascal.

Répondre

Retourner vers « Arbres, arbustes, conifères et fruitiers »