:emo3: Le système de notifications remplace les avertissements par email. Tout est réglable dans votre profil.
Vous pouvez charger facilement des images dans un message avec l'onglet "Fichiers joints" en dessous de la zone de message.
Cependant, nous vous encourageons à utiliser la Galerie Photos de façon à pouvoir retrouver vos photographies facilement.

Concours Bricolage au Jardin : Cliquez ici


Venez partager votre passion avec nous !

ZÉRO ÉNERGIE, LE NOUVEAU DÉFI DU BÂTIMENT

Espace de discussion sur les énergies renouvelables (solaire, photovoltaïque, éolien...)

Modérateur : Equipe nature

Répondre
Avatar du membre
jardinature
Site Admin
Site Admin
Messages : 5319
Enregistré le : ven. 18 févr. 2005, 11:47
Localisation : Hainaut - Belgique

ZÉRO ÉNERGIE, LE NOUVEAU DÉFI DU BÂTIMENT

Message par jardinature » mer. 16 oct. 2013, 15:30

D’ici le 1er janvier 2021, toutes les nouvelles constructions en Europe devront répondre au standard « zéro énergie ».
En Région bruxelloise, ce sera pour 2015.
NZEB. Derrière ce nouvel acronyme un rien barbare se dissimule le nouveau standard adopté par l’Europe pour les bâtiments de l’après 2020 : « Nearly Zero Energy Building ». Les professionnels, rapidement
suivis par le public, auront vite laissé tomber le « nearly » (presque). L’objectif « zéro énergie » est donc d’abord un concept marketing qui devrait entraîner tous les bâtiments européens dans ce qu’il faut bien qualifier de révolution conceptuelle.
En pratique, il s’agit d’arriver à des bâtiments à ce point frugaux en matière énergétique que le peu d’énergie qu’ils réclameront encore
pourra entièrement provenir de sources d’énergies renouvelables. Un formidable pas en avant compte tenu de la piètre performance énergétique de la plupart des immeubles actuels. Pour mémoire,
à Bruxelles, le coefficient d’isolation (niveau K) actuellement exigé pour les nouvelles constructions résidentielles est de de 40, ce qui permet une consommation de chauffage deux à trois fois inférieure à la moyenne. Avec la nouvelle directive européenne (« Recast » 2010/31/UE), on devrait s’approcher du passif. Or 2021, c’est déjà demain ! Dans sa transposition de la directive, la Région bruxelloise a même ramené le timing à 2015.
Pourquoi cette hâte ? D’une part, parce qu’en ville, le bâtiment est le secteur le plus énergivore.
Dans le bilan énergétique de la Région bruxelloise, le bâtiment représente
les 3/4 de la consommation finale d’énergie. Et d’autre part, l’enjeu
est d’autant plus important que les options prises aujourd’hui engagent le secteur pour plus de trente ans. D’où l’adoption de la réglementation
« PEB passif 2015 ».

Source : Apere
Yves Wouters
Image Image
http://www.meteoeu.net
°°° La terre n'est pas une poubelle, alors vivons en harmonie avec elle !
Jardin des Haies : https://www.jardindeshaies.be
Photographie : https://www.fandephoto.net

Avatar du membre
mumujp91
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 5702
Enregistré le : dim. 15 mars 2009, 16:22
Localisation : 91580 Essonne sud

Message par mumujp91 » sam. 19 oct. 2013, 17:16

:yawinkle: intéressant

Il faudra cette fois que les constructions soient construites dans les règles de l'art........... :-k

Ce qui n'est pas toujours le cas chez nous [-(
Image

Répondre

Retourner vers « Energies vertes »