>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Boutique plantes

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo

Abonnez-vous au journal d'information

 

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters

>>> Agenda - Actualité - Calendrier du jardin - Jardiner avec la lune - Marche & Rando - Rusticité - A visiter - Ma planète - Vos jardins - Trucs & Astuces - Les oiseaux - Fonds d'écran - Web TV - Expositions - Parcs & Jardins - Poèmes nature - Autres poèmes - Bibliothèque - Achats livres et CD - Concours du moment - Concours précédents - Jeux & Divertissements

>>> Printemps - Automne - Noël - Noël en Europe - Nouvel An - Vacances nature


 

Dossiers & Articles Jardinature

 

 

 

Le maraîchage bio ou conventionnel ?

En agriculture intensive, raisonnée, en permaculture ?
Sous serre ou en plein champ ?

Il y a tellement de possibilités ! Alors que choisir, que combiner ?

 

 

Ferme de l'Adventice (Belgique)

 

 

Les différents types de maraîchers
Depuis les années 2010, de nombreux projets en maraîchage voient le jour.
Ces projets sont souvent portés par des personnes en reconversion professionnelle ou des jeunes entrepreneurs, pour qui le bio est une évidence et doit remplacer la dérive actuelle.

 

Les maraîchers traditionnels ou conventionnels
Ils sont souvent issus de vieilles fermes qui ont vu apparaître, après la Seconde Guerre mondiale, à la fois la mécanisation, les engrais de synthèse et les pesticides... et qui les ont adoptés.
Ces fermes sont généralement installées sur plusieurs hectares, avec une bonne partie sous serre, plus ou moins mécanisés (tracteur, récolteuse, trieuse, laveuse, ensacheuse…) et entourés de quelques salariés.
Ils fournissent le plus souvent les marchés de gros (type Rungis) mais s’organisent aussi parfois pour faire de la vente directe sur les marchés de plein vent.

 

Vous trouverez sur ce site, des annonces dédié à l'achat et à la vente de matériel agricole, viti-vinicole, forestier et de motoculture, neuf et d'occasion.

 

 

Quel type de maraîcher devenir quand on se lance dans une activité agricole ?
En conventionnel ou plutôt en bio (la tendance actuelle) ou encore en permaculture ?
​​Certains choisissent de faire évoluer leurs pratiques vers l’agriculture raisonnée.
Il s'agit d'un mode de production agricole dont le principal objectif est d’optimiser le résultat économique tout en maîtrisant les quantités d’intrants afin de limiter leurs impacts sur l’environnement.

 

Les maraîchers bio
Tout comme en maraîchage traditionnel , on retrouve de vieilles fermes mais aussi des récentes, qui ont fait le choix de bannir la chimie de synthèse, mais pas forcément les engrais ni les pesticides.
En effet, les engrais organiques (issus du vivant) comme le sang séché, les algues, la poudre d’os sont autorisés et très souvent utilisés.
Quant aux pesticides (insecticides, anti-limaces, fongicides...), ils peuvent être utilisés s’ils font partie d’une liste blanche du cahier des charges AB.
Il peut s’agir de cuivre contre les champignons, de phosphate ferrique contre les limaces, de spinosyne contre les insectes...
Tout comme en conventionnel, il s’agit de répondre à un agresseur en le tuant tout simplement.

 

Lutte biologique ou lutte intégrée ?
Il existe aussi d’autres luttes comme les bactéries (la plus connue est le Bacillus thuringiensis qui sécrète des cristaux mortels pour certains insectes), les coccinelles mangeuses de pucerons, ou certaines guêpes qui mangent ou pondent dans des chenilles.

Comme en maraîchage traditionnel, on va trouver ici une grande diversité de fermes, des grosses et des petites, utilisant plus ou moins d’intrants et vendant en gros ou au détail.

 

Les maraîchers en permaculture ou en agriculture naturelle
La permaculture et l’agriculture naturelle vont toutes les deux favoriser la vie plutôt que lutter contre (contre un ravageur, contre une maladie...) et donc bannir tout produit dont le nom se termine en "cide".
Il convient de toujours couvrir le sol (paille, foin, feuilles, culture couvrante...) et de ne jamais le travailler afin de favoriser au mieux la vie du sol et sa fertilité.

​​Dans les deux cas, les fermes sont le plus souvent petites, peu mécanisées, et en circuit court. Certains font le choix d’être certifiés en AB, d’autres pas.

 

Depuis quelques années, la rencontre de paysans, de maraîchers, de permaculteurs et de chercheurs a donné naissance à un "nouveau concept" : le maraîchage sur sol vivant qui promeut la fertilité des sols par l’absence de travail du sol et une couverture permanente, tout en cherchant des solutions pour accélérer les phénomènes d’aggradation et faciliter la mise en œuvre des cultures à l'échelle maraîchère.
Beaucoup sont en bio, mais pas tous.

 

On observe qu'aujourd'hui encore, beaucoup de fermes combinent le conventionnel, le bio et la permaculture.

 

 

Les choix importants à faire avant de se lancer dans une activité de maraîcher :

 

Que vous ayez déjà une ferme, vieille ou récente, ou qu’elle soit en cours de création ou en phase de réflexion, vous avez ou aurez de nombreux choix à faire.

 

Je travaille le sol ou pas ?
Toujours pour les mêmes raisons (perturber le moins possible le milieu), pourquoi pas choisir dès le début de ne pas travailler le sol ? Attention cependant, il faut bien se documenter car le résultat pourrait être décevant !

​​C’est un choix important à faire, aussi bien pour orienter vos investissements que pour choisir vos apprentissages et formations.

 

J'utilise des pesticides ou pas ?
Un milieu naturel est en équilibre stable. Il y a de nombreux êtres vivants et tous interagissent plus ou moins entre eux. Certains meurent et d’autres en profitent.
Dès que l’on va cultiver dans cet espace, on va le perturber et favoriser certains insectes, plantes, champignons au détriment d’autres.
Plus on interviendra, plus on perturbera le milieu naturel. De plus, les pesticides (autorisés en bio ou pas) perturbent énormément. Choisir de n'en utiliser aucun (sauf un peu d’anti-limaces la première année) est un bon choix. Mais attention, supprimer les pesticides ne veut pas dire que tout va bien !

 

Quelle surface cultiver en maraîchage ?
1000 m² cultivés peuvent générer plus de 30.000 euros de chiffre d’affaires par an.
Pour se faire, il faut associer les cultures dans l’espace et dans le temps d’une manière aussi complexe que passionnante et les faire se succéder sans ralentir tout au long de l’année, tout en réussissant à bien vendre ces récoltes.

 

J'utilise les outils motorisés ou pas ?
Il ne faut pas croire que l’absence de travail du sol entraîne l’absence de tracteur par exemple.
Ce dernier peut être très pratique aussi bien pour transporter les récoltes, semer ou planter, que pour la mise en place du mulch sur de grandes surfaces.
Cependant, il faut savoir que la traction animale peut, dans bien des cas, remplacer avantageusement 2 ou 3 moteurs.

 

 

 

Quel mode de commercialisation adopter ?
Faut-il vendre sur place, à la ferme ou vendre ailleurs ?
Commencez par vendre à la ferme et avec des paniers. Le coût de lancement est réduit.
Avec les économies, on peut prévoir l’achat d’une camionnette pour fournir les restaurants par exemple ou encore faire de temps en temps un marché local.

 

Ferme de l'Adventice (Belgique)

 

 

Pour aller plus loin :

 

https://www.produire-bio.fr/filiere-legume-maraichage-bio/

http://www.formationsbio.com/devenir-maraicher-bio

http://www.intelligenceverte.org/maraichage-bio.asp

https://www.creerentreprise.fr/sinstaller-maraicher/

https://www.letudiant.fr/metiers/metiers---portraits-de-pros/julien-31-ans-comment-je-suis-devenu-maraicher-bio.html

 

 



 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

 
English español Italiano deutsch Português

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 

 

 


 

 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2019 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact