>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Boutique plantes

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo

Abonnez-vous au journal d'information

 

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters

> Agenda > Calendrier du jardin > Les oiseaux > Ma planète > Jeux & Divertissements > Poèmes nature
> A visiter > Jardiner avec la lune > Actualité > Fonds d'écran > Concours du moment > Autres poèmes
> Expositions > Vos jardins > Marche & Rando > Web TV > Concours précédents > Bibliothèque
> Parcs & Jardins > Trucs & Astuces > Rusticité > Noël > Achats livres et CD
> Vacances nature > Printemps > Automne > Noël en Europe > Nouvel An

 

Dossiers & Articles Jardinature

 

 

 

Mon beau sapin

 

 

 

 

 

La Belgique est le 2ème exportateur de sapins en Europe, juste derrière le Danemark.

Un sapin éco-responsable ?

Certains sapins wallons portent le label "Véritable et Eco-responsable".

Ils répondent à une série de conditions, notamment la non-utilisation d'herbicides durant les deux dernières années de culture.

Plusieurs petits producteurs vont encore plus loin, en remplaçant les herbicides par des moutons et les insecticides par des bandes fleuries.

Renseignez-vous près de chez vous !

 

 

Quelle variété de sapin choisir ?

 

Le Nordmann est le sapin le plus vendu. Arrivé du nord de l'Europe voici quelques années, il a pour principal avantage de ne pas perdre ses aiguilles, même au bout d'un mois dans la chaleureuse atmosphère de votre salon ou salle à manger.

 

L'épicéa (Picea Abies) est le sapin traditionnel de Noël. Il perd joyeusement ses aiguilles mais on adore son odeur tellement typique. Achetez-le fraîchement coupé pour en profiter le temps des fêtes.

 

Le fraseri (Abies Fraseri) dégage une odeur agréable tout en perdant peu ses aiguilles.

C'est le sapin des films américains, avec sa forme pyramidale parfaite.

 

L'omorika (Picea Omorika) est de la même famille que l'épicéa (on l'appelle aussi "épicéa de Serbie").

Il séduit par ses aiguilles vert bleu argenté.

 

 

Et si on installait le sapin dehors ?

 

L'idée présente quelques atouts. D'abord, vous allez pouvoir choisir le plus beau des sapins, indépendamment de sa taille et de son volume. Ensuite, placé au grand air, ce sapin restera en forme bien plus longtemps.

Profitez-en pour ressortir quelques sièges de jardin, procurez-vous un brasero, prévoyez quelques plaids...

Veillez à ce qu'il soit à l'abri du vent pour ne pas qu'il bascule à la première bourrasque.

Lestez-le bien au pied. Renforcez aussi les accroches des décorations que vous y suspendrez.

 

 

Il n'y a pas que le sapin...

 

Le sapin, c'est un petit budget. Et si on le consacrait plutôt à une plante d'intérieur dont on pourra profiter toute l'année ?

Un laurier (Laurus Nobilis), par exemple. Ou d'autres plantes de grande taille comme le ficus, le dragonnier (Dracaena), le Schefflera...

Vous pourrez les décorer de boules et de guirlandes si cela vous chante.

Essayez aussi le pin de Norfolk (Araucaria heterophylla), un des rares conifères qui peut être cultivé en intérieur.

 

 

 

 

 

 

Les trois astuces pour conserver votre sapin

 

1. N'infligez pas un choc thermique à votre sapin. Une fois acheté, mettez-le 24 heures au garage, à la cave ou dans le hall pour qu'il s'habitue doucement à la chaleur intérieure.

 

2. N'installez pas votre sapin près d'un radiateur ou tout autre source de chaleur.

 

3. Vous avez choisi un sapin coupé ? Considérez-le comme un bouquet de fleurs.

Retaillez le tronc de quelques centimètres (sauf si le sapin est fraîchement abattu) et installez-le dans un fond d'eau que vous renouvellerez régulièrement.

Vous avez choisi un sapin en pot ? Traitez-le comme une plante verte.

Posez-le sur un support que vous remplirez d'eau tous les deux jours pour éviter que la terre se dessèche.

 

Enfin, dans tous les cas, vaporisez de temps à autre les branchages de votre sapin à l'aide d'un brumisateur.

 

 

Comment réutiliser un sapin d'année en année ?

 

Si vous arrosez correctement un sapin acheté avec une belle grosse motte de terre (et des racines suffisamment longues), il ne perdra pas ses aiguilles. Vous pourrez ensuite le replanter au jardin.

Oui, l'idée est séduisante mais réfléchissez bien.

Si vous plantez un sapin chaque année, votre jardin se transformera vite en sapinière.

Est-ce vraiment votre souhait ?

Certains imaginent aussi qu'ils vont pouvoir réutiliser le même sapin d'année en année...

Même en un an, il aura bien poussé et il va falloir le déterrer, ce n'est pas gagné !

 

Voici une alternative plus raisonnable :

Après les fêtes, mettez votre sapin dans un lieu frais mais pas froid. Le garage, par exemple.

Posez une soucoupe sous le pot et alimentez régulièrement en eau.

Au bout d'une semaine ou une fois les périodes de gelées terminées, mettez votre sapin dehors. Si possible au soleil, mais à l'abri des vents. En mars, plantez le sapin et son pot en pleine terre, dans un endroit mi-ombragé.

Le premier mois, donnez une dose d'engrais et arrosez s'il ne pleut pas.

Vous déterrerez le sapin avec son pot en décembre prochain.

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

 
English español Italiano deutsch Português

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 

 

 


 

 

© 2000-2021 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact