>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Boutique plantes

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo

Abonnez-vous au journal d'information

 

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters

> Agenda > Calendrier du jardin > Les oiseaux > Ma planète > Jeux & Divertissements > Poèmes nature
> A visiter > Jardiner avec la lune > Actualité > Fonds d'écran > Concours du moment > Autres poèmes
> Expositions > Vos jardins > Marche & Rando > Web TV > Concours précédents > Bibliothèque
> Parcs & Jardins > Trucs & Astuces > Rusticité > Noël > Achats livres et CD
> Vacances nature > Printemps > Automne > Noël en Europe > Nouvel An

 

Dossiers & Articles Jardinature

 

 

 

La taille d'automne

 

 

 

 

Premièrement, faut-il absolument tailler ?

 

On taille surtout en premier lieu pour une question d'esthétique.

Un jardin bien taillé est toujours plus agréable à parcourir et à contempler.

 

La taille permet aussi de maîtriser les espaces, surtout dans les petits jardins.

 

On pratique la taille pour redonner vigueur à certains végétaux.

Notez bien qu'une taille sévère peut compromettre la floraison l'année suivante.

 

 

Bon à savoir

 

Il faut toujours éviter de tailler pendant et juste avant une période de gel ! En effet, l'arbuste taillé est fragilisé et les gelées peuvent faire des dégâts, voire de gros dégâts.

 

On désinfecte toujours les outils de taille avant d'entreprendre les travaux au jardin.

 

On ne taille pas tout en automne, loin de là. Par exemple, le forsythia se taille après la floraison du printemps, soit au mois de mai.

 

 

 

 

Choisir les bons outils

 

Le sécateur reste l'outil le plus utilisé au jardin. Il est petit, facile à transporter et permet de couper des tiges de plusieurs centimètres de diamètre. Si vous devez en acheter un, choisissez de préférence un modèle à démultiplicateur pour avoir plus de force lors de votre travail au jardin.

 

L'élagueur coupe-branche sur perche permet de tailler des branches au hauteur. C'est un outil très pratique aussi.

 

La scie à lame courbée permet de couper ou plutôt de scier de plus grosses branches. Voilà encore un outil bien indispensable au jardin.

 

Le taille-haie. Dans certains cas, on aura plus facile à utiliser ce type d'outil pour réduire des buissons massifs ou des haies.

 

 

 

Quelles espèces tailler en automne ?

 

L'hydrangea grimpant, une fois bien installé, demande une bonne taille pour limiter son expansion.

On rattache certaines branches au support et on taille d'autres trop gênantes.

Notez qu'on élimine aussi toujours le bois mort.

 

Le lierre et la vigne vierge doivent impérativement être taillés car ils ont bien poussé durant l'été.

Il suffit d'enlever les tiges trop longues et envahissantes.

 

Les arbustes et haies à feuillage persistant seront rééquilibrés pour garder une bonne silhouette de chaque sujet.

On utilisera de préférence le taille-haie afin de gagner du temps.

 

La glycine de Chine doit subir une taille sévère afin de mieux refleurir l'an suivant. On taille les pousses latérales de l'année en réduisant à 2 ou 3 yeux maximum.

 

Les charmes et aubépines sont à feuillage caduc et ils demandent une bonne taille. Il est possible de réduire plus sévèrement afin de redonner une nouvelle forme ou de réduire la hauteur d'une haie.

 

 

Pour les framboisiers, on taille avec le sécateur au ras du sol les tiges qui ont donné des fruits l'été.

Pour les tiges qui ont porté des fruits en automne, on les raccourci simplement légèrement à 80 cm du sol de façon à juste enlever la partie de tige porteuse de fruits.

 

Pour les rosiers arbustifs remontants, la taille d'automne d'un tiers des tiges permettra de nouvelles pousses et fleurs l'année suivante. Pour les rosiers grimpants non remontants, on taille au plus court toutes les tiges ayant fleuri.

Ne pas oublier de couper les gourmands en dessous du point de greffe.

 

 

Dès les feuilles tombées, pour les fruitiers à pépins, on taille les branches latérales au-dessus du troisième bourgeon pour autant que ce dernier regarde vers l'extérieur. On coupe également les branches qui se croisent et celles qui poussent vers l'intérieur de la couronne. Le but est d'abord de maintenir un bon équilibre de l'arbre et une forme bien aérée.

Enfin, ne pas oublier aussi de supprimer le bois mort et les gourmands sur le porte-greffe.

 

Pour les plus grands arbres, on se contente de couper à la scie lame courbée ou à la tronçonneuse des branches mortes ou malades. Le reste de la coupe se fera en fin d'hiver avant la montée en sève.

 

Pour les massifs et haies de ronces, la taille durant le repos végétatif permet de mieux travailler et surtout d'enlever le bois mort.

 

Pour vos massif de vivaces, un petit ou gros nettoyage sera le bienvenu en ôtant tout ce qui est fané. C'est également le bon moment pour diviser certains sujets.

 

 

 

Inscrivez-vous à la lettre Jardinature afin de recevoir dans votre boîte mail

les dernières infos, articles et dossiers

Inscrivez-vous ici

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

 
English español Italiano deutsch Português

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



Du bio, de la ferme à chez vous !


 

 

 

Liens divers

 

 

 

 

 


 

 

© 2000-2021 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact