>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Boutique plantes

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo

Abonnez-vous au journal d'information

 

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters

> Agenda > Calendrier du jardin > Les oiseaux > Ma planète > Jeux & Divertissements > Poèmes nature
> A visiter > Jardiner avec la lune > Actualité > Fonds d'écran > Concours du moment > Autres poèmes
> Expositions > Vos jardins > Marche & Rando > Web TV > Concours précédents > Bibliothèque
> Parcs & Jardins > Trucs & Astuces > Rusticité > Noël > Achats livres et CD
> Vacances nature > Printemps > Automne > Noël en Europe > Nouvel An

 

Dossiers Jardinature

 

 

3 choses à faire dans votre jardin en hiver

 

 

 

On prend souvent soin de son extérieur lorsqu’il fait beau, essentiellement au printemps et en été. Pourtant, vous pouvez chouchouter votre jardin à tout moment de l’année. Certes, vous éviterez de vous activer dehors en plein cœur de l’hiver, quand la météo est exécrable. Mais s’il ne pleut ou ne neige pas excessivement, il suffit de vous habiller chaudement et le tour est joué ! Que vous ayez une terrasse, un potager, un parterre de fleurs ou une simple étendue d’herbe, voici donc 3 choses à faire dans votre jardin en hiver :

 

 

1. Taillez vos arbres et plantes vivaces

 

Pour commencer, la saison hivernale est le meilleur moment de l’année pour tailler vos arbres, arbustes et plantes vivaces. Ces végétaux sont en hibernation, ce qui signifie que votre intervention ne perturbera pas leur développement. Au contraire, cela les aidera à être plus vigoureux par la suite.

 

Vous pouvez notamment tailler vos haies feuillues, qui sont moins épaisses en hiver et donc plus faciles à travailler. De même, veillez à couper les tiges mortes des plantes vivaces (comme le rosier, la campanule, la lavande ou encore l’iris). Leur souche restant en terre pendant l’hiver, cette petite coupe les aidera à retrouvera tout leur éclat au printemps.

 

Concernant vos arbres fruitiers, une taille soignée s’impose aussi. L’idée est de débarrasser la plante d’un éventuel excès de branches, pour fortifier au maximum celles qui seront conservées. De cette façon, la production de fruits sera optimale le moment venu ! La taille hivernale permet également de protéger l’arbre fruitier contre le gel.
Par exemple, pour les pommiers, poiriers et groseilliers, il convient de tailler les branches principales à environ deux tiers de leur longueur. Réduisez aussi les petites branches à 3 boutons. Enfin, coupez les branches mortes.

 

 

 

2. Installez un brise-vue autour de votre terrain

 

Vous êtes dérangé par un vis-à-vis gênant sur votre jardin ? La vue depuis votre terrasse manque d’attrait ? Profitez donc de l’hiver pour installer un brise-vue autour de votre terrain – ou du moins à quelques endroits spécifiques.

 

Afin de masquer la vue efficacement et de manière durable, plusieurs options s’offrent à vous :

 

Des haies végétales ou synthétiques

 

Si vous voulez agrémenter votre jardin d’un brise-vue élégant et verdoyant, vous pouvez :

 

- Planter des haies végétales. Préférez alors des plantes persistantes, qui dureront toute l’année. Fusain, thuya, troène, laurier, cotonéaster, arbousier ou encore berbéris : vous en trouverez de dimensions et de styles variés. Parfaits pour assortir au mieux vos haies végétales à votre jardin ! Attention cependant, vous ne pourrez les planter en hiver qu’à condition que le sol ne soit pas trop froid (et donc trop dur). Attendez alors un moment où les températures sont plus douces.

 

- Poser une haie artificielle. C’est une bonne option si vous n’avez pas envie de vous infliger l’entretien de haies naturelles. Veillez simplement à choisir un modèle haut de gamme, dont le rendu sera fidèle à une véritable plante.

 

Une clôture et/ou des canisses

 

Ensuite, il est possible d’installer des clôtures ou barrières opaques. Ces brise-vues artificiels se composent d’un matériau naturel (bois, pierre) ou synthétique (PVC, métal). Robuste et durable, une barrière est solidement plantée dans le sol, vous assurant ainsi une intimité à l’épreuve des éléments. Néanmoins, comme pour les haies, la pose d’un tel brise-vue ne peut se faire que s’il est possible de creuser le sol. Et pour une meilleure tenue dans le temps, vous pouvez même couler une base en béton afin de mieux maintenir les clôtures.

 

Si vous avez déjà une barrière, mais que son opacité ou sa hauteur est insuffisante, fixez des canisses dessus. Cette dernière option est bien plus facile et rapide à mettre en place, en plus d’être plus abordable. Il s’agit d’accrocher une canisse en bambou ou en PVC (vous en trouverez sur ce site web) sur une clôture existante, à l’aide de fils de fer. En un clin d’œil, vous serez alors protégé de toute vue indésirable, mais aussi du vent. Mais attention, une canisse n’appréciera pas les régions extrêmement venteuses.

 

 

 

3. Entretenez votre sol avant le printemps

 

Pour finir, nous vous conseillons de profiter de la pause hivernale pour préparer votre jardin en vue du printemps. De la même façon qu’une taille hivernale aide les arbres et les plantes vivaces à retrouver leur vigueur, vous pouvez faire quelques petites choses pour le sol de votre jardin (gazon potager, étendues de fleurs, etc.).

 

Premièrement, éliminez les mauvaises herbes envahissantes qui se sont multipliées au printemps et en été. Équipé de gants et éventuellement d’outils pratiques pour désherber (grattoir, binette, couteau, désherbeur…), retirez toutes ces mauvaises herbes qui étouffent votre sol. Ensuite, il faut les jeter à la poubelle ou les brûler. Ne les placez pas dans votre compost, où elles se redévelopperont.

 

Deuxièmement, il faut préparer votre sol pour le printemps. La plupart des gens attendent le printemps s’en occuper. Mais en réalité, le début de l’hiver est le moment idéal pour nourrir votre sol en lui ajoutant divers nutriments. Avant que le sol soit gelé, agrémentez-le de compost, de varech, de fumier, de farine d’os ou encore de phosphate naturel. Voyez selon les plantations prévues. En enrichissant votre sol au début de l’hiver, vous laissez le temps aux nutriments de se décomposer et de se répandre de façon optimale. Ils sont alors actifs dès l’arrivée du printemps. Avant cela, vous pouvez également procéder à un labourage d’automne, qui améliorera le drainage de la terre.

 

Enfin, il est aussi possible de recouvrir le sol enrichi avec une bâche en plastique pour éviter que la pluie dilue les nutriments fraîchement incorporés.

 

Quels que soient les travaux d’entretien que vous souhaitez faire dans votre jardin cet hiver, il faudra être patient. Encore plus que le reste de l’année, la saison hivernale nous réserve souvent des surprises au niveau de la météo. Alors tenez-vous prêt à passer à l’action à tout moment, dès que le temps est plus clément. Et bien sûr, veillez à choisir des activités et des travaux qui sont compatibles avec cette saison. Lorsque le printemps fera enfin son apparition, vous serez ravi de (re)découvrir votre beau jardin bien entretenu… voire amélioré !

 

 

 

Vous souhaitez apporter votre contribution et améliorer ce dossier ?

Contactez-nous !

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

 
English español Italiano deutsch Português

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 

 

 


 

 

© 2000-2021 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact